Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
Le voyage de Twiny

Boucle atlantique en famille

Les Bahamas, c'est la classe!

Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!
Les Bahamas, c'est la classe!

Partis de Moros, sur la pointe ouest de Cuba, une nuit d'orage, nous sommes remontés vers les Bahamas avec un faible vent de sud-est, ce qui nous a permis de profiter du Golf Stream (jusqu'à 3 noeuds et demi le long de la Floride) sans avoir trop de mer. Nous redoutions le vent nord-est de 15-20 noeuds (prévu initialement) qui aurait rendu le voyage très désagréable.
Arrivés à Nassau, capitale des Bahamas, après 3 petits jours de navigation, nous sommes surpris par le décalage avec Cuba.
Ici, les yachts ont 3 ou 4 étages, des toboggans, des pistes d'aterrissage pour hélicoptère personnel et du petit personnel en tenue coordonnée.
Le supermarché en face de la marina est incroyablement bien achalandé mais les prix freinent le remplissage du caddie. Armés d'une quarantaine d'oeufs et de 6kg de farine, nous sommes finalement prêts à remettre les voiles pour les îles désertes des Exumas. 
Une perturbation tropicale (marquant le début de la saison des ouragans) apporte son lot d'orages quotidiens et surtout nocturnes (éclair zébrant des nuages noirs, averse violente, anémomètre dépassant les 40 noeuds et grondement du tonnerre).
Elle ne nous empêche cependant pas de profiter des paysages féeriques (bancs de sable doré apparaissant à marée basse au milieu d'une eau bleue turquoise) et de faire des expériences insolites: carresser les requins nourrices (alors qu'ils nous faisaient si peur à Cuba), nourrir les cochons nageurs de Staniel Cay, se prendre pour James Bond dans la grotte aquatique de Thunderball, nager au milieu des poissons anges, perroquets et sergent major dans l'"Aquarium", traverser les restes de l'avion du baron de la drogue (Carlos Leigher) au large de Norman Cay et jouer à cache-cache avec les iguanes d'Allen's cay.
Qui dit mieux pour fêter ses...38 ans ;-)?

Après 10 mois en maillot de bain, nous cherchons les chaussettes et les jeans au fond des placards: il est temps de faire les bagages pour un petit mois en Bretagne! Nous retrouverons Henri fin juin aux Açores (après sa transat avec Daniel le propriétaire et 2 bateau-stoppeurs) pour rejoindre la France par Gibraltar et les Baléares. Arrivée prévue le 5 août à Marseille...jour de l'anniversaire d'Henri!

Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post

Marianne 07/10/2019 11:23

Oh la fin approche....profitez donc de la dernière étape ! Et à très bientôt !