Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
Le voyage de Twiny

Boucle atlantique en famille

Transat Nassau-Bermudes-Acores

Un bref résumé, jour après jour, de la transat retour bien plus animée que la Transat aller.

Equipage : Henri, Daniel, Nadege et Jeremie.
Nadege, globe trotteuse et Jérémie, skieur pro sont issus de la bourse aux équipiers
Côté nav et MTO, Pifou (grand navigateur) nous assiste à terre, principalement pour les passages délicats. L’iridium GO, grâce à la nouvelle constellation de satellites NEXT est redoutablement efficace (fichiers grib jusqu’à 1MO à volonté !).


Etonnamment, Helene et les filles ont préféré prendre l’avion et nous rejoindre aux Acores.
Elément important: nous partons sans alcool ni tabac. Un petit sevrage nous fera le plus grand bien.
Les premiers jours seront calmes car l’anticylone des Bermudes est bien en place. Mais la première tempête tropicale 2019, Andrea, ayant déjà balayé la zone (la saison des cyclones a débuté début mai), mieux vaut ne pas trainer dans le coin !


Lundi 27 mai : départ de Nassau par vent d’est nord-est 8-10 nds, au près bon plein avec des vagues bien formées d’1m de NE. Un tout petit coup de moteur en fin de nuit nous aidera à passer les Abacos – dernières îles des Bahamas.


28 mai : journée molassonne : vent d’est léger – L’anticyclone des Bermudes règne en maitre. Après avoir salué les Abacos, nous faisons du NNE sous geenak bien loffé, dans 5-7 nœuds de vent, pour monter sans trop mettre les pieds dans la bulle (le ‘H 1020’ ci-dessous)

Transat Nassau-Bermudes-Acores

29 mai : la bulle nous a rattrapés. Telle une pieuvre, l’Anticyclone s’est déployé jusqu’à nous. Journée moteur, production d’eau chaude et pêche à la sargasse ! Un groupe de dauphins fait le bonheur de nos 2 petits mousses.


30 mai : un peu de vent de SE pendant la nuit pour avancer sous geenak , ce vent nous abandonne au profit d’une molasse de sud au petit matin. Nouvelle journée au moteur (et pêche à la sargasse). Un franc décalage de 3h plein est nous permet de sortir de l’affreuse veine de courant 1.5 nœuds (une branche dissidente du Gulf stream, en vert ci-dessous) qui nous portait au sud. Les moyennes de dépassent pas 100MN par jour depuis le départ.

Transat Nassau-Bermudes-Acores

31 mai : le vent de sud fait suite à un léger vent de sud-ouest, un peu trop vent arrière mais qui nous pousse enfin correctement sous voile dans la bonne direction, sans risque de se faire empetoler. La brise fraichit dans la nuit.


1er juin : une journée animée ! Vent de SW 20 nœuds. La mer commence à se creuser, les surfs à 10-11 noeuds et la moyenne journalière approche enfin les 8 Nds. En plein dans le secteur chaud de la dépression. Daniel offre à la mer ma ligne de traine, et mon plus beau poulpi.


2 juin : passage du Front Froid. Le vent de SW 20 nds tourne subitement au NW en forcissant. Le bateau, réglé en mode vent au grand largue, prend un cap plein sud, poussé par des rafales à 30/35 nœuds, face à la houle de 2m de SW …  Après avoir bien fait vibrer et tester la structure du bateau, un empannage habilement placé entre 2 rafales permet de remettre le bateau dans le droit chemin. Petite montée d’adrénaline… ça faisait longtemps ! Beaucoup de pluie et quelques orages plus tard, le bateau avance de nouveau sous le soleil à 8-9 nœuds.


3 juin : Une grosse bulle s’apprête à nous barrer la route à partir du 5 juin (le H 1031 ci-dessous, vent d’est mollasson garanti !) nous décidons de faire une courte escale aux Bermudes 2-3 jours. Au programme : un petit check du bateau, avitaillement de produits frais et surtout se dégourdir les jambes avant d’attaquer la seconde étape vers les Acores. 

 

Transat Nassau-Bermudes-Acores

3-4-5 juin : escale aux Bermudes
Très jolie petit archipel, territoire d’outre mer britannique. L’arrivée se fait au port de St Georges(tout au  nord de l’archipel où nous sommes restés les 3 nuits, dont 2 à quai. Le village de St Georges, ancienne capitale de l’île, est classé au patrimoine de l’UNESCO pour ces nombreuses demeures coloniales, forts militaires 16/17eme siècle pour se défendre des espagnoles (qui ne sont jamais venus). Les bars et le petit supermarché sont horriblement chers (14 $ le kilo de tomate ).

Transat Nassau-Bermudes-AcoresTransat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-AcoresTransat Nassau-Bermudes-AcoresTransat Nassau-Bermudes-Acores

Un dernier repas copieux (nouille chinoise instantanée préparée par Nadège en manque d’inspiration) et nous sommes prêts à partir !

Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores

Les routes au sud de loxodromie devraient nous préserver des coups de vent (mais pas de la mole ou d’un retour NE). On contraint le routage à 20 Nds maxi sur les Grib type 0.25° (ce qui donne 25 Nds en réalité et 35 en Rafale, surtout dans un FF).
Jeudi 6 juin : Départ au petit matin des Bermudes dans un SE modéré de 13-15 nœuds (l’anticyclone est bien présent) mais avec un bon mètre de mer dans la même direction qui secoue le bateau et les estomacs. Nous filons à 6/7 nœuds de moyenne sur la route orthodromique. Ce sera ainsi jusqu’à dimanche, en forcissant légèrement avec une rotation sud puis sud ouest suivi d’un passage de front froid (FF). La suite du FF reste assez flou (le vent va-t-il virer au NE par effet de dorsal ou revenir très vite à l’ouest avec une seconde dep ) : réponse dans les jours à venir …

Transat Nassau-Bermudes-Acores

Nadège a réussi la première purée du bord depuis que nous sommes partis de Nassau (1.5 cup d’eau + 3 Oz de lait). La mienne ressemblait à de la soupe de pomme de terre. Je précise que nous cuisinons chacun à tour de rôle (sauf Daniel qui ne peut rester debout trop longtemps avec sa sciatique).


Vendredi 7 juin : Le vent adonne en passant au 160 et forcissant un peu. Le bateau accélère mais, avec la houle de SE, ça tape beaucoup. Les gribs du matin confirme une phase de N voir NE après le FF de dimanche. On débride donc de 10-15° pour monter au Nord de la route et aller chercher cette bascule (les 2 routes en rouge ci-dessous) et ne pas trop manger si le vent passe au NE (on débridera en retombant sur la route directe). Fini la petite route sud bien tranquille !

Transat Nassau-Bermudes-Acores

Samedi 8 juin : ca bombarde dans le vent soutenu de SSW mais pas très confortable … on a dépassé la moyenne des 8 Nœuds ! 192 MN dans la journée, record à battre …
Matinée type du navigateur : à 7h, requêtes via Iridium Go pour récupérer les 4 cartes d’analyse de pression de surface (+0 +24 + 48 +96h), un GFS 0.25° sur 2-3 jours, un GFS 0.5° sur 8-10 jours, le WWW3 (hauteur H1/3 des vagues) ainsi que le doc NOAA d’alerte cyclonique (en zone tropicale). On dépouille les cartes de pressions pour analyser les dangers à venir, refait tourner les routages avec les derniers grib (un routage à terminaison pour avoir une idée du chemin et un routage fin sur 2/3 jours avec un WP issu du routage à terminaison) et on vérifie la mer à venir sur la route. L’état de la mer à venir peut évidemment modifier la route à prendre (H1/3 max admissible 3m). Comptez une petite heure pour recevoir tout cela (environ 1 MO), grâce à la nouvelle génération de satellite NEXT, l’iridium Go ne perd presque plus la connexion.

Dimanche 9 juin : Nuit dans le secteur chaud de la dépression : pluie fine, ciel bas et très couvert, quelques grains à 25 nœuds et le vent tourne au SW doucement. Dans l’AM, pas de FF bien marqué mais juste un passage du vent au NNE, étonnant et bien mal venu ! On repart au près babord amure pour 2-3 jours …  Evidemment, le cata ne fait que du ‘prés océanique’ (65/70° du VR, à 7 nœuds) en attendant que la situation s’améliore.

Transat Nassau-Bermudes-Acores

Lundi 10 juin : La nuit a été rude ! Quelques molles mais surtout 20-25 nœuds de NNE donc du près dans 1.5m de creux. Heureusement, en débridant le bestiau, on arrive à avancer mais ça tape très fort et ça mouille!!! Le vent de nord nous vient tout droit des 60 eme parallèles, du coup, ça caille! La barre des 1000 MN approche.
On sort la farine : concours de pain aujourd’hui. Sachant que tout déplacement dans le bateau est un beau challenge !


Un jour, un plat : saucisses lentilles


Mardi 11 juin : L’anticyclone des Bermudes se reforme juste dernière nous : le vent adonne légèrement au NNO, nous permettant de débrider un peu,  mais risque de faiblir en fin de journée. 10-12 Nds au travers ce matin, soleil mais air tjs très frais. On remonte sur la route mais tjs avec un peu de courant contraire. Pour la suite, on va essayer de mieux composer avec ces branches dissidentes du gulf stream :suivre la trace en jaune ci-dessous qui coupe au plus court les zones de courants contraires et rallie les zones de courant favorables. Pour la nuit, ça sent la pétole !

Un jour, un plat : aujourd’hui, crêpes.

Branches dissidentes du Gulf stream - 1 à 2 noeuds en vert
Branches dissidentes du Gulf stream - 1 à 2 noeuds en vert

Branches dissidentes du Gulf stream - 1 à 2 noeuds en vert

Mercredi 12juin : Le vent nous a abandonné comme prévu hier soir. On a vu approcher la fin de la bordure est de l’anticyclone des Bermudes (pression en hausse, fin des cumulus, vent de nord adonnant au NW et mollissant) puis plus rien. Petite nuit puis journée au moteur, à 5 nœuds, sur la route directe.
Une nouvelle dep arrive, plutôt molassone (1012hpa) et déjà vieillissante (en train de se combler avant de remonter vers le nord jeudi soir). On va incurver un peu la route vers le nord pour aller cherche son vent de SSW et optimiser le courant portant au passage. Le vent se lève en fin d’AM, 5-10 nœud de sud, parfait pour démarrer sous geenak puis se renforce dans la nuit à 15 nœuds. La mer reste très calme permettant au bateau de bien glisser.

Un jour, un plat : cake au citron

Transat Nassau-Bermudes-Acores
Quelques dauphins joueurs (et surtout sauteurs) nous accompagne dès le réveil …

Quelques dauphins joueurs (et surtout sauteurs) nous accompagne dès le réveil …

Jeudi 13 juin : Nuit calme et rapide au travers par mer plate. Mauvaise surprise du matin sur la previ à 4jours , une dep se creuse et nous barre la route des Acores. 35 Nœuds Rafale à 50. Mer 4 à 5m. Les previ à 4 jours étant sérieuses, on se met en standby pour cramer 12 ou 24h. 3ris dans la GV, foc enroulé, cap au NE 3 nœuds. Dans le doute, mieux vaut bouchonner aujourd’hui dans 10 nœuds que demain dans 25 nœuds.


Un jour, un plat : rien

Previ pour le dimanche 16 à 12h – Danger sur les Acores !

Previ pour le dimanche 16 à 12h – Danger sur les Acores !

Vendredi 14: Les previs se sont bien arrangées, la dep quittera les Acores plus tôt que prévu. Nous sommes donc repartis au bout de 12h de standby.
Pousse par une petite brise d’ouest, nous attendons un petit frond froid. Une fois arrivée avec petit grain et pluie, légère rotation à gauche, nous empannons pour anticiper la bascule et revenir sur la route. Résultat, nous sortons de la zone nuageuse, beau ciel bleu mais pas de bascule et moins de vent ! En bref, il fallait rester plus longtemps devant la masse nuageuse pour garder du vent car il s’agit d’un front occlus peu actif et sans rotation derrière. Ou sinon, juste écouter les conseils de Pierre Francois !
Le vent va se renforcer fortement en début de nuit.
Un jour, un plat : pizza du chef
 
Samedi 15: on commence à perdre des morceaux du bateau …
Nuit agitée : 25 nœuds en moyennes, rafale à 30 et plus. 2,5m de NW.
Nous avançons sous 2 ris et foc à 70%. Difficile d’aller vite et de toiler le bateau car les vagues sont plutôt abruptes avec une période courte, donc la bateau gigote et a du mal à accélérer sans taper. On enregistre un pic de vent à 43 nœuds.
belles vagues

belles vagues

En milieu d’AM, Daniel me fait remarquer que le capteur de barre est bien   des 5-10 degrés habituels. Plutôt 15 voir 25 degrés. Apres vérification de l’alignement des safrans et de la tension des drosses, il ne reste plus qu’à aller voir sous le bateau avec la Go Pro. Résultat : il manque le safran tribord ! Nous terminerons la nav jusqu’à Flores sous voilure réduite et avec le moteur babord si besoin pour compenser la direction. Double peine : plus nous tardons, plus nous aurons du vent d’est – donc de face -  pour finir notre nav mardi.
 
Un jour, un plat : purée saucisse
il manque quelque chose sous le bateau ....

il manque quelque chose sous le bateau ....

Dimanche 16 : Retour au calme
La dep qui nous a secoué hier avance et se comble. Petite accalmie dans la matinée puis un bon 20 nœuds dans l’AM nous pousse vers Flores au GL, à 8 nœuds. Moteur bâbord en route pour compenser la direction et préserver un peu notre dernier safran.

Un jour, un plat : gâteau aux poires, caramélisé
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Lundi 17 :La dep laisse place à un vent de nord tournant à l’est progressivement. Journée de grisaille, principalement au moteur face au vent 5-10 nœuds. On essaye de prendre un peu d’angle pour faire porter les voiles de temps en temps.
Un jour, un plat : riz cantonnais
 
Mardi 18 : Arrivée à Flores, la belle, mais dans la brume.
Difficile de trouver une place dans le port et la houle de NE ballote fortement les bateaux. Le capitaine du port nous propose une place contre le quai, juste à l’extérieur qui finalement bouge beaucoup moins (pas de ressac). Bien content de ne pas finir au mouillage comme les autres !
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Transat Nassau-Bermudes-Acores
Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post

Joel 07/05/2019 20:15

Salut Henri,
retour agité ! Pas facile de trouver un safran aux Açores. Je compatis.
Hélène et les filles ont bien fait de prendre l'option avion.
Notre retour a été plus calme, nous aussi c'était avion depuis le Guatemala.
Si vous êtes dans le sud en Aout on se verra peut-être, nous sommes de mariage le 24 vers Marseille.
Amitiés et bon courage.

Ronchon 06/21/2019 22:20

belle nav !
va falloir retrouver le safran si tu veux qu'on ramène le bato :)

Henri 06/23/2019 10:29

Pas besoin de safran, c'est tout droit la suite !