Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
Le voyage de Twiny

Boucle atlantique en famille

Cuba sans Twiny

On est fan de Trinidad!
On est fan de Trinidad!
On est fan de Trinidad!
On est fan de Trinidad!
On est fan de Trinidad!
On est fan de Trinidad!
On est fan de Trinidad!

On est fan de Trinidad!

Cuba sans Twiny

Après deux soirées avec nos copains de Voiles Sans Frontières retrouvés in extremis et la passation du bateau à l'équipage des propriétaires, nous prenons un taxi, sacs à dos dans le coffre, pour rejoindre Trinidad, à 70km de Cienfuegos. On se sent léger sans Twiny!


5 jours à Trinidad avec promenades dans les ruelles pavées, restos en terrasse le soir, rando cascades (magnifiques) et...nuits bruyantes dans notre superbe airbnb près de la place centrale (et des concerts). 


Bus pour La Havane et on adopte rapidement notre nouvel appart à la frontière entre la vieille ville et le centre (quartier des musées), toujours 4m50 de hauteur sous plafond, immeuble vétuste mais témoin de splendeurs passées, comme beaucoup de bâtiments dans la capitale cubaine. Nous flanons longtemps dans la Havana vieja, admirant le travail de rénovation de certains bâtiments, découvrant au hasard d'une porte ouverte une galerie de photos ou de peinture et profitant des "happy hour" pour prendre un mojito dans les bars branchés. Maëlle nous mènera dans le très chic hôtel "Parque Central" pour trouver un médecin: son ongle du gros orteil s'étant presque entièrement arraché lors d'une visite au musée des beaux arts cubains pourtant passionnant (sombre histoiee d'arrêt brutal contre sa soeur après une course poursuite).

La recherche du repas du soir nous occupe bien aussi; entre les magasins d'état (où les cubains récupérent leur rationnement), les stands de fruits et légumes et les supermarchés avec une queue interminable car les (rares) produits sont derrière des vitrines. Nous finissons notre escapade havanaise à Fusterland, où l'artiste Fuster, le Gaudi local, a relooké avec des mosaïques colorées sa maison et son quartier. Visite originale mais qui nous coûtera 40CUC (=€) pour y aller en vieille voiture américaine en passant par le fameux Malecon, le boulevard longeant la mer.


Passage à Las Terrazas, un écovillage où un groupe de pionniers de l'environnement a décidé dans les années 60 d'acheter une parcelle de terre pour reboiser et créer une ville modèle. Le résultat est positif: tourisme cubain et étranger, ambiance calme et familiale. Les filles adoptent un poussin solitaire, Bibi, et le confient à notre hôte.


Bus pour Vinales et arrivée dans la casa avec rooftop et piscine. C'est déjà notre dernière étape et nous nous y serions bien attardés. Vinales est un village touristique où une maison sur 2 est un airbnb et où les restaurants rivalisent d'ingéniosité pour offrir une carte alléchante et vraiment pas chère (rappelons que la nourriture est très difficile à trouver à Cuba!). Nous profitons surtout des paysages grandioses à cheval, à pied et Henri grimpe même les fameuses mogotes (petites collines en pierre) avec un guide expérimenté (mais qui n'a pas le droit d'exercer à Cuba car l'escalade n'est pas un sport officiel!)


On retrouve finalement Twiny et Daniel à Maria la gorda, un centre international de plongée sous-marine 
Cap sur les Bahamas!!

Vinales
Vinales
Vinales
Vinales
Vinales

Vinales

La Havane
La Havane
La Havane
La Havane
La Havane
La Havane

La Havane

Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post